Société



image
- 19/07/2023 - 0 Comment(s)

Gestion transparente des communes : le contrôle citoyen mis en branle

 Le contrôle citoyen de l’action publique renvoie au processus qui vise à renforcer la performance des collectivités locales à travers un engagement civique et une participation active des citoyens dans l’objectif d’imprimer une culture de gestion transparente et de l’inclusion. Il faut amener les élus et les organes de gestions des collectivités locales à rendre compte de leurs décisions. Depuis quelques années le Togo est en plein apprentissage de la gestion décentralisée des collectivités locales. Tous les outils se mettent progressivement en place. La semaine dernière, le ministre de l'administration territoriale, de la décentralisation et du développement des territoires, Payadowa BOUKPESSI, a pris  un arrêté visant à mettre en place, les « Bureaux du Citoyen », dans les communes. Ces structures selon les spécialistes, auront pour mission de recueillir les attentes, préoccupations et suggestions des citoyens afin de les transmettre au maire et d'encourager la participation citoyenne dans la gestion des affaires locales.  L’arrêté stipule que, le Bureau du Citoyen devrait ainsi être composé d'un coordonnateur et d'un rapporteur, tous deux issus de la société civile et originaires de la commune concernée. Ces derniers travailleront en collaboration avec le maire pour promouvoir la citoyenneté et faciliter la communication entre les citoyens et les autorités locales. Le Bureau du Citoyen mettra également à disposition des informations sur la gestion des affaires locales pour informer les citoyens et les sensibiliser à leurs droits et devoirs. Le Bureau devra élaborer un plan de travail et un budget annuel, qui seront pris en compte dans le budget communal, sous réserve des ressources disponibles. Il pourra également bénéficier du soutien des partenaires techniques et financiers de la commune, avec l'accord du gouvernement. Ceci étant, prévient-on, en cas de non-respect des obligations des membres du Bureau, le maire pourra mettre fin à leurs fonctions, après avis du conseil municipal.

Le contrôle citoyen de l’action publique dans nos communes est une recommandation de la GIZ une structure allemande qui accompagne véritablement le Togo dans son processus de décentralisation.

La rédaction

Lire aussi

0 Commentaire(s):

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.